Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Qu’est-ce qu’un nom?

23 MAY 2018

Par Peter Mumford

Le PGA TOUR lui-même a eu plusieurs noms, au cours de ses presque 90 ans d’histoire, l’avant-dernier en date, ici, étant le Circuit de la PGA. Le circuit initial a été créé en 1929 sous la gouverne de la Professional Golfers Association (PGA) of America. Vers la fin des années 1960, les commanditaires ont commencé à délier des bourses de plus en plus substantielles pour couronner certains tournois et la chicane a éclaté entre les joueurs, qui estimaient mériter la part du lion de cet argent neuf, et la PGA of America, qui voulait consacrer ces sommes à la promotion du golf à l’échelle locale.

À terme, les professionnels du circuit ont rompu avec les pros de clubs pour créer une nouvelle entité, la Tournament Players Division (Division des joueurs de tournois) qui allait devenir le Circuit de la PGA, aujourd’hui officiellement appelé PGA TOUR.

En explorant les archives des années 1930, 1940 et 1950, l’on voit une prépondérance de titres de tournois renvoyant à la ville ou à l’État hôte: Shreveport Open, Texas Open, Miami Invitational, etc. Dans les années 1960, quand les commanditaires se sont imposés avec des bourses plus généreuses, les titres ont commencé à incorporer les marques, apposées au nom de l’endroit, comme le Canon Greater Hartford Open.

Certaines compétitions ont même traversé une phase «hollywoodienne» où les noms de stars s’ajoutaient au mélange, Bob Hope étant un des plus célèbres de cette ère, mais depuis quelques années, les commanditaires dominent la scène et bien des gens se demandent ce qu’il est advenu de leurs tournois préférés. Ils existent probablement encore, mais sous un autre nom.

Pour vous amuser un peu, tâchez de trouver réponse à ces quelques questions portant sur divers tournois.

 

Où sont passés les lauréats du Temple de la renommée?

Compte tenu du nombre de champions du Circuit de la PGA intronisés au Temple de la renommée du golf, on s’étonne de voir que seuls deux d’entre eux ont légué leur nom à un tournoi. Qui sont-ils?

Réponse: Arnold Palmer Invitational et AT&T Byron Nelson.

 

Mais encore?

Trois autres tournois sont étroitement associés à des intronisés. Savez-vous lesquels?

Réponse: Ben Hogan, Jack Nicklaus et Bobby Jones. Le Fort Worth Invitational est lié de près à Hogan, lui qui a longtemps habité Fort Worth et a remporté le titre à cinq reprises. Le Memorial Tournament, disputé sur un parcours conçu par Nicklaus, celui du Muirfield Village de Dublin, Ohio, est pour beaucoup le tournoi de Jack, car c’est lui qui l’a mis sur pied et qui en est l’hôte chaque année. Enfin, le Masters a été fondé par Bobby Jones et Clifford Roberts. Bien qu’aucun de ces trois grands golfeurs n’ait donné son nom à un tournoi, chacun est synonyme du titre qui lui est associé.

 

Le Circuit de la PGA et Hollywood

Au fil de l’histoire du circuit, des chanteurs, des acteurs et des comédiens se sont associés à divers tournois, surtout dans les années 1970 et 1980. On compte au total 11 artistes de la scène ou de l’écran qui ont donné leur nom à un titre de tournoi. Combien en connaissez-vous?

Réponse:

  1. Bing Crosby National Pro Am (1937-85)
  2. Bob Hope Desert Classic (1965-2011)
  3. Danny Thomas Memphis Classic (1970-84)
  4. Dean Martin Tucson Classic (1972-75)
  5. Sammy Davis Jr. Greater Hartford Open (1973-88)
  6. Glen Campbell Los Angeles Open (1971-83)
  7. Andy Williams San Diego Open (1968-87)
  8. Jackie Gleason Inverrary Classic (1972-80)
  9. Joe Garagiola Tucson Open (1977-83)
  10. Ed McMahon Quad Cities Open (1975-79)
  11. Justin Timberlake Shriners Hospital for Children Open (2008-12)

Tous ces tournois sont encore inscrits au calendrier du PGA TOUR, mais sous d’autres noms.

 

Le Chelem de Hollywood

Aucun golfeur n’a réussi à remporter tous ces titres associés à des vedettes du spectacle, même sans compter celui de Timberlake qui appartient à une époque plus récente. Quel joueur a remporté le plus grand nombre de ces tournois «hollywoodiens»?

Réponse: Johnny Miller est le roi du Chelem de Hollywood avec 9 victoires, soit 1 Bing, 2 Dean, 2 Bob, 1 Jackie, 1 Joe, 1 Glen et 1 Andy. Après que le Bing Crosby National Pro Am soit devenu l’AT&T National Pro Am, Miller l’a remporté deux fois, sans compter son autre titre du Tucson Open quand celui-ci n’était ni un Dean ni un Joe. Évidemment, ce sont des victoires officielles sur le Circuit de la PGA, mais ils ne comptent pas pour le Chelem de Hollywood. Tom Watson vient au deuxième rang, derrière Miller, avec 7 titres hollywoodiens.

 

La filière canadienne

Un tournoi du Circuit de la PGA s’est tenu sans interruption à Tucson, Arizona, de 1945 à 2006, en changeant 15 fois de nom: Tucson Open, Tucson Open Invitational, Home of the Sun Open, Tucson Open Invitational (encore), Dean Martin Tucson Open, NBC Tucson Open, Joe Garagiola Tucson Open, Seiko-Tucson Match Play Championship, Seiko Tucson Open, Northern Telecom Tucson Open, Northern Telecom Open, Nortel Open, Tucson Chrysler Classic, Touchstone Energy Tucson Open et Chrysler Classic of Tucson. Deux Canadiens won ont remporté ce tournoi, qui sont-ils?

Réponse: George Knudson en 1968 et Ian Leggatt en 2002.

 

Question de nombres

La John Deere Classic est née sur le Circuit de la PGA en 1972 sous l’appellation de Quad Cities Open. Quelles sont les quatre villes qui constituent le «Quad»?

Réponse: C’est une question piège. Pour une quelconque raison, aussi étrange qu’inconnue, il s’agit en réalité de cinq villes: Davenport et Bettendorf en Iowa, ainsi que Rock Island, Moline et East Moline en Illinois. Le Canadien Dave Barr a remporté le titre en 1981 au terme d’une prolongation entre quatre golfeurs dont le Canadien Dan Halldorson.

 

Disparus et oubliés?

À une certaine époque, les tournois suivants du Circuit de la PGA étaient très célèbres, puis on les a retirés du calendrier de compétition, quel que soit leur nom. Savez-vous où étaient disputés le Tam O’Shanter Open, l’Esmeralda Open, le Dapper Dan Open et le Carling Open?

Réponse: Le Tam O’Shanter Open, aussi appelé All American Open, s’est tenu de 1941 à 1957 au Tam O’Shanter Country Club de Niles, Illinois. Byron Nelson a raflé le titre à quatre reprises.

L’Esmeralda Open n’a fait partie du Circuit de la PGA qu’en 1945 et 1947. Il tenait son nom d’un cheval rieur qui était le symbole d’un club sportif de Spokane, Washington. Nelson a remporté ce tournoi en 1945, c’était la 16e de ses 18 victoires cette année-là.

Le Dapper Dan Open venait en aide à une œuvre de bienfaisance de Pittsburgh dans les années 1930-40. C’est le premier tournoi professionnel auquel Arnold Palmer a participé, dit-on.

Le Carling Open, aussi appelé Carling Classic et Carling World Open, était un championnat commandité par la brasserie Carling de 1953 à 1967. Le tournoi se disputait sur divers parcours d’un bout à l’autre de l’Amérique du Nord et la dernière édition, en 1967, fut remportée par Billy Casper au Board of Trade Country Club de Woodbridge, Ontario.

 

Où s’est tenu l’Omnium de Colombie-Britannique?

Une autre question piège, peut-être. Contrairement à ce que son nom porterait à croire, le B.C. Open ne s’est pas disputé en Colombie-Britannique. C’est plutôt l’En-Joie Country Club, à Broom County dans l’État de New York, qui l’a accueilli de 1973 à 2006. La Colombie-Britannique a eu son propre tournoi du Circuit de la PGA pendant quelques années, le Greater Vancouver Open (1996-1998), puis le Championnat Air Canada de 1999 à 2002. L’analyste du Golf Channel Brandel Chamblee a connu sa seule victoire du PGA TOUR au Greater Vancouver, tandis que Mike Weir, lui, a obtenu le premier de ses huit titres sur le PGA TOUR au Championnat Air Canada.

 

Peter Mumford est rédacteur en chef de Fairways Magazine. Suivez-le sur Twitter @FairwaysMag.