Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Tiger pourra-t-il mener son équipe à la conquête de la Coupe Ryder?

26 SEP 2018

Cette semaine, notre table ronde ClubLink devait se concentrer sur la Coupe Ryder, mais après la fabuleuse victoire de Tiger Woods dimanche au Championnat du PGA TOUR, on ne pouvait qu’en parler.

 

 

Tiger Woods a remporté le Championnat du PGA TOUR dimanche dernier, récoltant une 80e victoire en carrière après une saison où tout le monde, y compris le Tigre lui-même, se demandait s’il serait encore capable de jouer au golf de compétition ou même de gagner. Quelles sont vos impressions au sujet de ce triomphe de Tiger? Pensiez-vous que ça arriverait un jour? Et quelle place cette victoire tient-elle dans l’illustre carrière du Tigre?

 

Matt Belacca, PGA, Glendale Golf Club: Je n’ai jamais été un grand fan de Tiger, mais on ne peut nier qu’il fait beaucoup pour promouvoir le sport du golf. Dès qu’il est revenu dans le top 10, je me suis dit que la victoire n’était pas loin et je n’ai donc pas été surpris de le voir gagner dimanche. Et cette victoire ne fait qu’ajouter à sa stature: il demeure l’un des deux plus grands golfeurs de l’histoire du golf, mais pour moi, Jack Nicklaus sera toujours le no 1.

 

Andrew George, PGA, Kings Riding Golf Club: J’ai lu une belle description de l’effet qu’a Tiger sur le monde du golf, l’autre jour: Tiger n’attire pas l’aiguille de la boussole, il est l’aiguille. Moi, j’ai toujours été un inconditionnel de Tiger. Contrairement à d’autres. Mais on ne va pas huer un inconnu, n’est-ce pas? Je trouve ça remarquable, ce qu’il a fait en remportant le Championnat. On connaît tous ses antécédents médicaux. De s’être relevé après ça pour devenir Champion du TOUR, c’est peut-être une de ses plus importantes victoires en carrière.

 

Scott Johnson, PGA, Kanata Golf & Country Club: J’étais sûr que Tiger allait renouer avec la victoire, mais avec le recul, c’est facile à dire. Quand il s’est mis à bien jouer au Défi mondial Hero, je me suis dit qu’avec la pratique, au bout de quelques tournois, il allait retrouver sa fibre compétitrice et peut-être gagner. Autrefois, quand gagnait régulièrement, il cognait plus loin que quiconque sur le circuit, mais aujourd’hui, plusieurs joueurs frappent plus loin que lui. Il doit donc trouver de nouvelles façons de gagner, et c’est ce qu’il a fait la fin de semaine dernière. La constance au jeu, la maîtrise absolue du jeu d’approche et du fer droit sont les clés de ses futures victoires, selon moi.

 

Ken Lane, PGA, Caledon Woods Golf Club: Cette victoire de Tiger Woods pourrait bien être le coup de fouet dont l’industrie golfique a besoin. Les blessures nous ont presque enlevé Tiger, mais maintenant, tout le monde peut comprendre tous les défis qu’il a à relever pour reprendre le dessus et voir avec quelle détermination il se consacre au jeu. Il donne tout ce qu’il a pour bien jouer et atteindre ses objectifs au golf.

 

 

Les matchs de la Coupe Ryder débutent ce vendredi au Golf National de France, et l’équipe des États-Unis est donnée amplement favorite dès le départ. Croyez-vous que les Américains vont gagner si facilement et sinon, comment cela va-t-il se jouer?

 

Belacca: Sur papier, l’équipe des États-Unis a l’air plus forte et mérite peut-être sa place dans le cœur des parieurs, mais il ne faut jamais sous-estimer l’avantage de la foule partisane et l’énergie avec laquelle les Européens ont toujours soutenu les leurs. Ce sera serré, mais je crois que les Européens vont gagner.

 

George: La Coupe Ryder est dans une classe à part. Ce ne sont pas les individus qui comptent. Ces joueurs de l’élite mondiale doivent se regrouper et travailler en équipe pour être couronnés champions. L’équipe européenne, avec tous ses vétérans, ne saurait être sous-estimée face à l’équipe des États-Unis, même si elle a l’air meilleure d’entrée de jeu. J’ai l’impression que ce sera une bataille dans les règles, bien disputée, et que le résultat final se décidera dimanche, lors des matchs finaux.

 

Johnson: Je crois que ce sera plus serré que les gens pensent. Les Américains comptent quelques recrues peu aguerries et nul ne sait comment ces gars-là vont résister à la pression.

 

Lane: Bien que je pense que les États-Unis présentent une très bonne équipe, je crois aussi que les Européens ont fait la preuve de leurs grandes habiletés et de leur capacité de renverser la vapeur.

 

 

À chaque Coupe Ryder, il y a habituellement un joueur qui se démarque par sa feuille de route exceptionnelle ou par son jeu époustouflant lors d’un match, ou encore à cause d’une faute impardonnable qui coûte la victoire à son équipe. Quel golfeur, à votre avis, sortira du lot pour sa contribution à la victoire (ou à la défaite)?

 

Belacca: Je crois que c’est Tommy Fleetwood. Il connaît une saison étincelante, mais n’a encore rien gagné pour passer au niveau suivant. La Coupe Ryder est la scène parfaite pour briller encore davantage et je le vois bien inscrire plusieurs points pour l’équipe d’Europe.

 

George: Les suspects habituels – Rory McIlroy, Ian Poulter, Patrick Reed et Jordan Spieth – vont faire des flammèches. Mais j’espère aussi voir un joueur de chaque équipe faire mieux que les autres, comme Tiger Woods et Tommy Fleetwood. Le Tigre, pour des raisons évidentes, mais aussi parce qu’il ne s’est jamais distingué à la Coupe Ryder. Ce sera intéressant de voir s’il continue sur son élan à Paris. Pour ce qui est de Fleetwood, c’est un tâcheron qui saura défier tous ceux qui joueront contre lui.

 

Johnson: J’ai vraiment hâte de voir comment Ian Poulter va se débrouiller cette année. Alors qu’il connaît un sursaut de carrière, je me demande s’il sera capable de retrouver la magie qu’il avait à Medinah et de caler tous ses roulés.

 

Lane: Jusqu’à dimanche dernier, j’aurais voté pour Tiger, mais il a déjà assez surpris tout le monde. Dustin Johnston semble en proie à ses démons et son jeu s’en ressent. Je ne crois pas que personne s’attend à grand-chose de la part de Jordan Spieth, après cette saison plutôt ordinaire où il a raté la finale de la Coupe Ryder, mais je parie qu’il va faire ses preuves contre toute attente en France.