Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

The Shag Bag: Brandel On

01 AUG 2018

Brandel parle de Chamblee

La semaine a été mouvementée pour le commentateur du Golf Channel Brandel Chamblee. Le golfeur de 56 ans est sorti de la galerie de presse, lundi, pour se qualifier en vue de l’Omnium sénior de Grande-Bretagne, avec une médaille pour son score de 69 au Scotscraig Golf Club d’Écosse. Même s’il n’avait pas joué dans un tournoi de circuit depuis plus de dix ans, il avait l’air parfaitement à l’aise pour ce grand retour au golf de compétition. Il s’est même démarqué en étant le seul joueur du tableau à afficher un score de ronde sous les 70. Malheureusement, sa tentative de décrocher le titre de ce championnat majeur a échoué. Le champion de l’Omnium du Grand Vancouver 1998 a amorcé sa semaine à St. Andrews avec une ronde de 77, soit plus 5, suivie d’un score de 75 vendredi, ce qui l’a fait tomber sous le couperet. Chamblee s’est bâti une carrière de commentateur télé en démolissant les golfeurs pour leurs mauvaises décisions et leur jeu décevant. Fidèle à lui-même, il ne s’est pas ménagé, vendredi après-midi, quand on lui a demandé d’évaluer son échec: «Je n’ai jamais joué au golf comme ces deux derniers jours, a dit Chamblee. J’ai déjà très mal joué, mais jamais à ce point. Je n’ai jamais fait autant d’erreurs ridicules. Je sais que c’est ce à quoi on s’attend, généralement, quand on n’a pas beaucoup joué depuis un bon moment, mais je ne m’attendais pas à ça.» Quand un journaliste lui a demandé s’il avait quand même aimé son expérience, Chamblee a secoué la tête pour déclarer: «On n’aime jouer au golf que quand on joue bien. C’est la misère quand on joue mal. Je suis un gars compétitif. Je suis arrivé ici en me disant que j’avais des chances si je jouais bien. Mais tout ce que mon jeu a fait, c’est m’encourager à m’entraîner.»

  

Raté de la semaine

Les honneurs, cette semaine, vont à ce guerrier du week-end qui a réussi à frapper trois cibles d’un coup avec cet élan regrettable: sa balle, sa voiturette et sa tête.

Les susceptibilités d’une vedette

Patrick Reed refusait de jouer son coup au 10e trou de la première ronde, jeudi, à l’Omnium européen Porsche, tant que l’équipe télé qui filmait le jeu de l’Américain ne s’était pas éloignée de lui, très loin. Selon les dires de Reed et de son cadet Kessler Karain, le caméraman secouait intentionnellement les sous dans sa poche pour déconcentrer le golfeur en position de jouer.

Ce n’était pas la première fois que Reed se fâchait contre un travailleur durant un tournoi. Au début de mars, le champion en titre du Tournoi des Maîtres s’est fait filmer en train de se disputer avec un officiel du Tournoi sur invitation Arnold Palmer, après s’être vu refuser de laisser tomber sa balle sans pénalité.

  

Mauvais sort de la semaine

C’est généralement la combinaison des rafales de vent et de l’emplacement du Old Course Hotel qui inquiète le plus les golfeurs sur l’emblématique Road Hole de St. Andrews. Mais le professionnel de 64 ans Mark James s’est retrouvé confronté à un obstacle exceptionnel sur ce 17e trou lors de sa ronde d’ouverture à l’Omnium sénior de Grande-Bretagne, jeudi dernier, quand son coup de départ a frappé un goéland en plein vol pour retomber hors limites. James, qui a remporté le Championnat des Joueurs séniors en 2004, a dû reprendre son coup de départ pour inscrire finalement un triple bogey sur ce trou.

Coup improbable de la semaine

Difficile de frapper des coups en droite ligne à partir d’un quai en portant des sandales, mais impossible d’attraper les balles à mains nues quand on se tient debout sur une planche au milieu du lac, non? Bravo les gars!

Coup de la semaine

Vous souvenez-vous de ce golfeur du Circuit Web.com, Michael Arnaud, qui, au Pro-Am de bienfaisance BMW en mai, a joué 9 sous la normale d’une séquence de sept trous pour remporter sa première victoire en carrière? Sinon, vous ne l’oublierez sans doute plus après avoir vu cet as miraculeux de 232 verges qu’il a réussi au Championnat de bienfaisance Price Cutter vendredi après-midi.