Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Sac à malices

27 FEB 2018

Obstructions

On a assisté à plusieurs décisions relatives à des obstructions, inamovibles ou pas, sur les circuits professionnels la semaine dernière. À la Classique Honda, jeudi matin, Tiger Woods s’est retrouvé aux prises avec une voiturette à bretzels chauds lorsque son coup de départ au 12e trou a atterri derrière celle-ci. Heureusement pour le Tigre, les officiels ont décrété que l’obstruction était amovible et ont déplacé la voiturette. Woods a poursuivi son jeu pour faire la normale du trou.

À peu près au même moment, sur le 5e trou, Justin Thomas frappait son coup de départ et sa balle, déviée vers la droite de l’allée, s’est retrouvée derrière une grosse branche morte qui pendait d’un arbre. Étant donné que la branche était morte, on a également décidé qu’il s’agissait d’une obstruction amovible et le champion en titre de la PGA a dû l’arracher, mais au prix d’un long effort car elle était encore solidement accrochée à l’arbre.

Le lendemain matin, en Thaïlande, la superstar états-unienne Lexi Thompson a eu ses propres problèmes d’obstruction au Championnat Honda de la LPGA lorsque son coup de départ au 15e trou est tombé au pied d’un panneau-réclame. Croyant que l’obstruction était amovible – comme c’est normalement le cas aux autres tournois de la LPGA –, Thompson l’a fait déplacer avant d’en demander la permission à un officiel. Quand la golfeuse est allée soumettre sa carte de score à la fin de sa ronde, on l’a informée que l’affiche était une obstruction inamovible et qu’elle était pénalisée de deux coups.

Splish-splash!

Deux golfeurs ont essayé de frapper des coups à partir de l’eau, durant la ronde d’ouverture de la Classique Honda, avec des résultats bien différents. À son deuxième trou de la journée, Brandt Snedeker a vécu un cauchemar quand ça lui a pris trois coups pour finalement faire émerger sa balle de l’étang bordant le vert. Il n’a pas réussi à la faire avancer au premier essai, l’a poussée de deux verges, à la deuxième tentative, pour voir sa balle revenir en roulant dans l’eau. Ce n’est qu’au troisième coup que Snedeker a enfin réussi à la sortir de l’eau, avant d’inscrire un triple bogey sur ce trou et de rater la qualification par deux coups.

Daniel Berger, lui, a eu beaucoup plus de succès à jouer dans l’eau. Après qua sa balle soit tombée dans l’obstacle à gauche du 6e trou, le Floridien a frappé un coup héroïque sur sa balle complètement submergée, la propulsant sur 100 verges. Berger a cependant perdu l’équilibre au terme de son élan et s’est presque retrouvé dans la flotte, mais il a réussi à se tenir debout pour conclure son trou avec la normale quelques minutes plus tard!

Vidéo de la semaine

Je ne sais pas comment on a pu rater cette vidéo, le mois dernier, où des pros du PGA TOUR rejouent la scène du monologue «Cendrillon» de Bill Murray dans Caddyshack (À Miami, faut le faire). La vidéo a été produite par le réseau internet du PGA TOUR, Skratch TV, qui s’affaire depuis trois ans à présenter les diverses facettes de la personnalité des golfeurs vedettes du circuit. Cette compilation de séquences désopilantes vaut certainement le détour pour tous ceux qui maîtrisent la langue de Shakespeare, tout particulièrement l’hommage de Bryson DeChambeau qui aurait consacré plusieurs heures à regarder le film et à imiter l’élan de Murray. Vous verrez, son incarnation est parfaite! Il y a, bien sûr, d’autres scènes plutôt approximatives, voire carrément ratées, mais toutes sont drôles. Et si Andrew Beef Johnston, Shane Lowry et Boo Weekly s’efforcent tous de reproduire la voix de Murray, c’est bien la leur qu’on entend.

 

Le coup de la semaine

Un citoyen du Midwest est allé au Salon du golf du Minnesota il y a deux fins de semaine et en est revenu avec un bateau flambant neuf et un chèque de 25 000$ après avoir calé un coup roulé de 120 pieds devant une foule de spectateurs. On ne sait pas si le concours reviendra l’an prochain au Salon, mais si les organisateurs décident de le présenter, je leur conseille de reculer le trou d’au moins 20 ou pieds!

 

Coup improbable de la semaine

C’est le genre de coup impossible qui nous impressionne toujours, chaque fois qu’on le regarde!