Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Sac à malices: Combien de trous en une journée?

07 MAY 2018

Marathon Man

L’ancien voltigeur des Athletics d’Oakland et analyste actuel du réseau MLB Eric Byrnes a établi le nouveau record Guinness du plus grand nombre de trous joués au golf en 12 heures, la semaine dernière, lorsqu’il a comprimé 245 trous en une seule journée au Napa Golf Course de Californie. Étonnamment, Byrnes ne s’est servi que d’un seul bâton, un fer 8, tout au long de ses 13,5 rondes, et il a couru entre chaque coup, accomplissant ainsi un marathon impressionnant de 65,5 milles dans sa journée.

 

Ce faisant, Byrnes a récolté plus de 5 000$ pour la recherche sur le lymphome non hodgkinien. Sa stratégie, pour jouer le plus de trous possible, consistait à courir tout le temps sans ralentir à tout coup. Byrnes tenait son bâton d’une seule main et, en arrivant à sa balle, il la frappait en passant. C’est ce qui lui a permis de tenir le rythme sans que ses muscles se contractent à cause d’arrêts répétés. En fait, l’ancien joueur de baseball se concentrait pour viser seulement sur les tertres de départ et sur les verts, ce qui est très sensé, compte tenu du temps qu’il aurait perdu à chercher sa balle autour des allées ou à reprendre des roulés ratés. Aucun score officiel n’a été tenu pour les rondes que Byrnes a jouées, mais il estime que sa moyenne était de sept coups par trou, pour un total de 1715 coups – pas mal si l’on considère qu’il jouait au polo avec une balle de golf pendant 12 heures!

  

Coup d’œil sur la victoire

À la veille du tournoi Wells Fargo, la semaine dernière, Patrick Reed a révélé que ce n’étaient pas ses bâtons ni ses souliers qui lui avaient valu son premier veston vert, le mois dernier, mais plutôt une visite chez l’optométriste une semaine avant le Masters. Le golfeur a expliqué que sa femme l’avait obligé à subir un examen de la vue après avoir constaté qu’il n’arrivait plus à lire les textes apparaissant à l’écran télé de leur maison. «Je suis donc allé chez l’optométriste et on s’est rendu compte que je voyais très bien de proche, a raconté Reed. Mais au-delà de 30 ou 40 verges, tout devient flou. J’ai donc obtenu une prescription pour des verres de contact et, aussitôt que je les ai mis, wow! Je vois tout!» Reed a porté des verres de contact pour la première fois de sa carrière à l’Augusta National et les résultats ne se sont pas fait attendre, dans toutes les dimensions de son jeu, mais surtout au fer droit. Avant le Tournoi des Maîtres, Reed était classé 75e du circuit pour le nombre de coups gagnés au fer droit, avec une moyenne désolante de 0,165. Au tournoi majeur, cependant, cette statistique a grimpé à 1,98 pour la semaine, ce qui l’a classé troisième parmi les concurrents sur certains des verts les plus difficiles au monde. À l’évidence, son jeu a grandement bénéficié des nouvelles lentilles. Mais, comme l’a expliqué Reed, au début, il avait de la difficulté à les mettre. «Ça me prenait entre 30 et 45 minutes à les faire tenir sur mes yeux, a-t-il raconté. Maintenant, c’est plus facile, mais quand je ne pouvais plus me réveiller seulement 15 minutes avant de partir pour le tournoi cette semaine-là, à Augusta. Je devais me lever au moins une heure avant le départ et passer 45 minutes à essayer de coller mes verres de contact à mes yeux.»

 

Vidéo de la semaine

Un golfeur de Floride a saisi sur vidéo une scène incroyable, la semaine dernière, où l’on voit une grue du Canada escorter un bébé alligator traversant une allée de golf. Selon l’auteur de la vidéo Eric Drexler, la grue protégeait sa propre famille nichée non loin de là. L’oiseau a repoussé le reptile en sifflant et en étendant ses ailes de deux mètres d’envergure, pour l’empêcher de s’attaquer aux siens.

 

Raté de la semaine

Quand on dépasse de si haut la transition de l’élan, et en vacillant de surcroît, on ne peut s’empêcher d’écraser bien des balles de golf. Il ne faut donc pas se surprendre de voir la balle de ce gars-là s’enfoncer dans le sol à quelques pouces de son tee. Pitoyable mais amusant!

 

 

A post shared by Golf Gods (@golf_gods) on

 

Coup improbable de la semaine

Peu importe votre talent au jeu de fosse, vous n’arrivez sûrement pas à la cheville de ce golfeur. Après plusieurs visionnements, je ne comprends toujours pas comment il fait!

 

 

A post shared by Golf Gods (@golf_gods) on