Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Sac à malices: Ah, la belle vie de cadet!

29 MAY 2018

Vidéo de la semaine

À la veille du Championnat BMW la semaine dernière, le Circuit d’Europe a diffusé la vidéo rigolote d’un cadet en tenue de travail arpentant les rues de Londres en quête d’emploi. Il exerce ses compétences en plein centre-ville, déployant un parapluie au-dessus de piétons, ratissant les carrés de sable d’un terrain de jeu et offrant des conseils aux passants. Il finit par aboutir sur un mini-golf où il se fait rejeter par presque tous ceux à qui il offre ses services. À l’évidence, la vie de cadet n’est pas aussi prestigieuse qu’ont croit.

 

Championnes des rebondissements

L’équipe de golf féminine de l’Université d’Arizona, les Wildcats, a connu son lot de moments difficiles et de rebondissements spectaculaires la semaine dernière au Championnat de la NCAA en Oklahoma. Le ton a été donné dès la qualification du lundi après-midi, lorsque la jeune Bianca Pagdanganan a dû réussir un aigle au 18e trou pour que son équipe puisse obtenir la huitième et dernière place au classement en vue du Championnat national. Pas facile à faire, sachant que le roulé décisif devait se faire à plus de 30 pieds de distance. Mais la native de Quezon, aux Philippines, s’est montrée à la hauteur de la tâche et a calé le plus long roulé de sa jeune carrière!

 

 

Les Wildcats ont profité de ce bel élan que leur avait donné Pagdanganan pour remporter 3 à 2 le quart de finale en parties par trous contre les meneurs, les Bruins d’UCLA, mardi matin. Elles n’ont ensuite fait qu’une bouchée de l’équipe de Standford, en cinquième place, avec un score de 4 à 1 aux matchs de demi-finale l’après-midi, pour se rendre en finale contre leur rivale de longue date, l’équipe Crimson Tide d’Alabama. Les deux équipes se sont alors livré une lutte acharnée pour le trophée, chacune récoltant deux victoires aux quatre premiers matchs. À terme, le titre national s’est disputé en un match ultime mettant aux prises Haley Moore d’Arizona et Lakareber Abe d’Alabama. Les deux jeunes golfeuses se sont échangé la tête du tableau à maintes reprises sur le neuf de retour et au 17e trou, une ombre est passés sur les Wildcats quand Moore a dû s’extirper des fétuques au prix de plusieurs coups. Cependant, elle ne tirait de l’arrière que par un coup quand Abe et elle sont arrivées au trou de clôture. Et Moore a réussi à redresser la barre rn arrivant sur le vert de cette normale 5 en deux coups, pour ensuite caler son roulé pour l’oiselet et obliger la tenue d’une prolongation. Enfin, sur le premier trou de prolongation, après qu’aucune des deux concurrentes n’ait réussi à monter sur le vert en deux coups, Moore a réussi à se poser sur la surface de roulement pour jouer l’oiselet et donner à l’Université d’Arizona son premier titre national féminin depuis 2000.

  

Le Top 100 d’ESPN

La chaîne ESPN a publié sa troisième liste annuelle des 100 athlètes les plus célèbres du monde, la semaine dernière, et le golf y était moins bien représenté que l’an passé, alors que 11 joueurs du PGA TOUR y figuraient. Cette année, seulement sept golfeurs professionnels sont dans la liste, et une golfeuse du Circuit de la LPGA, Michelle Wie. Pour dresser sa liste, ESPN n’a tenu compte que des recherches sur Internet, des recettes de commandites et du nombre d’abonnés suivant chaque athlète sur les médias sociaux. On ne s’étonne donc pas de voir que Tiger Woods, en pleine renaissance, a grimpé de quatre places au classement depuis l’année dernière pour arriver 6e, en tête de tous les golfeurs. Phil Mickelson a reculé un peu, lui qui était au 5e rang, mais il est toujours dans le top 10, en 10e place. Hélas, Adam Scott, Bubba Watson et Jason Day n’ont pas réussi à rester dans la liste d’ESPN, mais y figurent encore, quand même, Rory McIlroy (15e), Jordan Spieth (16e), Justin Rose (69e) Sergio Garcia (73e) et Rickie Fowler (87e). Wie, qui se classe au 97e rang de la célébrité mondiale, est la première golfeuse de la LPGA à s’inscrire dans cette liste depuis sa création en 2016. Dans l’ensemble, 15 disciplines sportives différentes sont représentées dans la liste d’ESPN et, étonnamment, aucun joueur des ligues majeures de baseball ne s’y trouve, ce qui doit sans doute inquiéter le commissaire Manfred.

Exploit de force

Après une année 2017 prometteuse, Thomas Pieters connaît une saison 2018 décevante. En 14 tournois, le Belge n’a inscrit qu’une seule finale dans le top 10, et c’était en janvier, au Championnat HSBC. La mauvaise passe s’est poursuivie la semaine dernière au Championnat BMW, où Pieters a joué des rondes de 72 et 75, ratant la qualification par trois coups. Le golfeur de 26 ans a laissé sa frustration prendre le dessus après un coup particulièrement raté vendredi après-midi, en cassant net la tige d’un bâton derrière son cou, comme s’il ne s’agissait que d’une brindille. Au Sac à malices, nous n’approuvons pas le lancer ou le bris de bâton, quelles qu’en soient les circonstances, mais cette cassure de tige était trop spectaculaire pour qu’on la laisse passer.