Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

SAC À MALICES

10 SEP 2019

Le Sac à malices présente chaque semaine quelques anecdotes étonnantes de l’univers fantasque du golf.

Grosse semaine pour Berkshire

Kyle Berkshire, le cogneur de balles qui atteint les plus longues distances au monde, a remporté le premier titre de champion du World Long Drive Championship de sa jeune carrière mercredi dernier avec un coup de départ de 406 verges en ronde finale.

Le gros cogneur de 22 ans n’était pas à son meilleur à ce moment-là, mais il avait encore assez de puissance et de précision pour battre le double tenant du titre Tim Burke. En réalité, Berkshire ne s’est pas bien senti toute la semaine, ce qui rend sa victoire encore plus impressionnante. Arrivé favori de tous pour le concours de tirs de distance, Berkshire a été quasiment éliminé à la ronde de 16 jeudi, lorsqu’il a frappé chacun de ses sept premiers coups hors limites. À son huitième et dernier coup, cependant, il a claqué un missile de 426 verges au centre de l’allée pour passer à l’étape suivante.

Ce soir-là, on a accusé Berkshire, sur les médias sociaux, de s’être servi de sa serviette pour aider à aligner son coup, ce qui est illégal, mais il a nié la chose.

On ne sait pas si ces accusations l’ont dérangé, mais il s’est montré irrégulier le lendemain en quart de finale, envoyant six balles de suite hors limites avant de bûcher son septième coup à 415 verges pour atteindre la demi-finale. À partir de là, Berkshire a vogué sur le pilote automatique, défaisant Jordan Brooks en deux coups à cette ronde pour ensuite se contenter d’un modeste coup à peine au-delà de la ligne des 400 verges pour s’emparer de la couronne de Burke. Les lecteurs feraient bien de se souvenir du nom de Berkshire parce que ce jeune homme va rester au sommet du classement mondial des longs coups de départ pour plusieurs années.

Insecte à la rescousse

Paul Casey a finalement remporté son premier titre du Circuit européen en près de cinq ans à l’Omnium d’Europe Porsche grâce à d’excellents coups tout au long du tournoi et à de surprenants roulés de sauvetage dans le dernier droit.

Casey a joué des rondes de 66, 73, 69 et 66 pour gagner et s’est même retrouvé au cœur d’une controverse mineure relative aux règles. En deuxième ronde, Casey a calé un coup roulé qui est passé sur un insecte avant de tomber au fond de la coupe. Après la ronde, un officiel des règles a montré la vidéo du coup à l’Anglais, dans la tente de pointage, et lui a demandé s’il avait eu l’intention de faire rouler sa balle sur l’insecte. S’il l’avait fait intentionnellement, le golfeur aurait été obligé de rejouer son coup, conformément à la Règle 11: Balle en mouvement frappe accidentellement une personne, un animal ou un objet. Casey a affirmé qu’il l’avait fait accidentellement, ce qui a mis fin au débat, mais l’échange est néanmoins intéressant car il nous rappelle que les Règles du golf, même modernisées, sont aussi complexes que pointilleuses!

Vidéos de la semaine

Le SportsCenter d’ESPN a mis en ondes deux messages publicitaires mettant en vedette Brooks Koepka la semaine dernière. Le premier montre Koepka et la présentatrice Elle Duncan faisant un concours de coups roulés dans un corridor jusqu’à ce que le coanimateur de Duncan, Matt Barrie, arrive et entrave leur jeu.

Dans le deuxième, on voit Duncan et Barrie observer Koepka qui fabrique un sandwich au beurre d’arachide et à la gelée, l’examine et le démolit:

Raté de la semaine

Ce n’est peut-être pas un très bon golfeur, mais au moins ça doit être amusant de jouer avec lui.

Élan de la semaine

Je vous l’accorde, ce n’est pas le plus bel élan arrière, mais ça fait le boulot quand même.

Coup coché de la semaine

Il ventait tellement à la Coupe Walker que les coups cochés volaient littéralement à rebours.