Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Top 10 des championnats nationaux

17 APR 2018

Sam Snead détient le record des victoires sur le PGA TOUR, Jack Nicklaus celui des titres majeurs, et Tiger Woods cherche à les battre tous les deux, mais aucun de ces golfeurs n’approche du top 10 au chapitre des championnats nationaux.

 

Par Peter Mumford

La semaine dernière, Jon Rahm est retourné à la maison pour remporter l’Omnium d’Espagne. C’était sa cinquième victoire professionnelle, sa troisième sur le Circuit d’Europe, mais comme l’a souligné le joueur du PGA TOUR, c’est toujours un grand moment, pour n’importe quel golfeur, de gagner son propre championnat national.

En cette époque où tellement d’argent circule sur le PGA TOUR, on voit rarement des golfeurs nés en Amérique du Nord s’aventurer outre-mer, mais pour ceux qui sont nés en Europe, en Asie, en Afrique, en Australie et en Amérique du Sud, les longs voyages font partie de la vie et ils doivent trouver le juste équilibre entre les continents.

Pour ce qui est de Rahm, il suit l’exemple des golfeurs espagnols aventuriers qui l’ont précédé et ont connu le succès sur le Circuit européen et le PGA TOUR. Dans les années 1980, Seve Ballesteros était à la tête d’une troupe de golfeurs internationaux qui faisaient la navette au-dessus de l’Atlantique, raflant des titres majeurs et nationaux à profusion. On les appelait les «golfeurs mondiaux» et on parlait même de créer un circuit mondial.

Avant eux, les 3 Grands, Jack Nicklaus, Arnold Palmer et Gary Player, étaient parfois attirés en terre étrangère par les honoraires généreux que leur valait leur simple présence. Player se vantait d’être le plus globe-trotter des golfeurs au monde, et il est fort probable que le Sud-Africain détenait plus d’Air Miles que la plupart de ses pairs. Mais étonnamment, aucun de ces trois champions ne se classe dans le top 10 pour le nombre de pays où ils ont remporté des championnats nationaux. 

Malgré tous ses exploits, Nicklaus n’a remporté de championnats nationaux que dans trois pays: les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie. Il a terminé sept fois deuxième à l’Omnium canadien, mais la deuxième place, ça ne compte pas ici.

Player et Palmer ont chacun sept titres nationaux à leur actif et font partie d’une liste qui comprend Eduardo Romero d’Argentine et Miguel Angel Jimenez d’Espagne au 12e rang du palmarès de tous les temps.  

 Savez-vous qui a le record? Indice: il n’y a aucun Américain dans le top 10.

 

Voici la liste du top 10 des vainqueurs de championnats nationaux. Note: le nombre de pays est entre parenthèses dans l’en-tête, le nombre de titres nationaux par pays est entre parenthèses à la fin.

 

 

No 9 (à égalité)

Greg Norman, Australie (8)

Le Grand Requin blanc s’est d’abord établi au sommet dans son Australie natale, puis sur le Circuit d’Europe, avant de faire le saut en Amérique du Nord pour jouer à temps plein sur le PGA TOUR. Ses voyages l’ont aussi bien servi au golf qu’en affaires, car sa marque, Shark, est mondialement réputée. Norman a remporté les titres nationaux de huit pays: Canada, Grande-Bretagne (2), France, Suède, Italie, Australie, Hong Kong et Angleterre.

 

No 9 (à égalité)

Colin Montgomerie, Écosse (8)

Alors que ses contemporains quittaient en masse le Circuit européen pour aller jouer en Amérique, Monty est resté dans son circuit et a accumulé huit titres nationaux, dont sept consécutifs. On ne s’étonnera pas que tous ces titres de Montgomerie, sauf un, sont au calendrier de l’EuroTour: Portugal, Suède, Pays-Bas, Espagne, Angleterre, Allemagne, Irlande et Hong Kong.

 

No 9 (à égalité)

Lee Westwood, Angleterre (8)

Comme Monty, Westwood a aussi choisi de compétitionner de son côté de l’Atlantique d’abord, bien qu’il ait écumé des rivages plus lointains dans sa recherche de titres nationaux. Toujours en quête d’une première victoire en tournoi majeur, Westwood a récolté des trophées en Angleterre, en Suède, aux Pays-Bas, au Portugal, en Malaisie, en Indonésie, en Thaïlande et en Australie.

 

 

No.8

Peter Thompson, Australie (9)

Peter Thompson, qui détient avec Tom Watson le record des victoires à l’Omnium britannique, a surtout joué au golf de compétition sur les circuits d’Europe et d’Australie dans les années 1950 et 1960. Au terme de sa carrière golfique, Thompson s’est tourné vers l’écriture et la conception de parcours (plus de 100 à son actif), et il fut capitaine de la seule Équipe internationale à avoir remporté la Coupe des Présidents. Il compte 21 titres nationaux à son actif: Grande-Bretagne (5), Nouvelle-Zélande (9), Australie, Italie, Espagne, Allemagne, Hong Kong, Philippines et Inde.

 

No.6 (à égalité)

Sam Torrance, Écosse (10)

Torrance s’est mesuré aux meilleurs golfeurs de tous les temps sur le Circuit européen et a quand même réussi à glaner 21 victoires, se qualifiant pour la Coupe Ryder à huit reprises. Ses voyages l’ont amené aux endroits les plus exotiques, où il a remporté les championnats nationaux Tunisie et de Zambia, de même que ceux d’Irlande, d’Espagne, de Suède, du Portugal, de Monaco, d’Italie, de France et de Colombie.

 

No.6 (à égalité)

Ian Woosnam, Pays de Galles (10)

Woosie est au 6e rang de tous les temps pour le nombre de victoires sur le Circuit d’Europe, en plus d’avoir été un pilier de l’Équipe européenne à la Coupe Ryder, où il a été capitaine victorieux en 2006. L’ancien champion du Tournoi des Maîtres a des trophées nationaux de Suède, Suisse, Écosse, Irlande, Monaco, Angleterre, Allemagne, Zambie, Kenya et Hong Kong.

 

 

No.4 (à égalité)

Vijay Singh, Fiji (11)

L’imposant golfeur du Pacifique, qui a empêché Mike Weir de remporter l’Omnium canadien, était un globe-trotter sans pareil avant de trouver la victoire en Amérique du Nord. Le gagnant de trois tournois majeurs et de 34 titres du PGA TOUR a également remporté ces 11 championnats nationaux: Canada, Allemagne, Suède, Afrique du Sud, Malaisie, Singapour, Taiwan, Corée, Nigéria, Côte d’Ivoire et Zimbabwe.

 

No.4 (à égalité)

Bernhard Langer, Allemagne (11)

À 60 ans, Langer demeure une présence dominante sur le Circuit des Champions où il est deuxième de tous les temps pour le nombre de victoires. Il a remporté 42 victoires sur le Circuit d’Europe (aussi 2e de tous les temps) et est l’un des cinq seuls golfeurs (Hale Irwin, Justin Rose, Gary Player, David Graham) à avoir gagné un tournoi sur chacun des six continents où le golf se joue. Langer a triomphé aux championnats nationaux de l’Allemagne (12), de l’Italie, de la France, des Pays-Bas, de l’Irlande, de l’Espagne, de l’Autriche, de la République Tchèque, de la Colombie, de Hong Kong et de l’Argentine.

 

No.3

Bobby Locke, Afrique du Sud (12)

Locke n’a joué que 59 tournois sur le PGA TOUR à la fin des années 1940. Il en a remporté 11, terminant dans le top 3 à 30 de ses présences. Sa victoire par 16 coups au Chicago Victory National de 1948 demeure un record du PGA TOUR. Cependant, Locke fut banni du circuit en 1949, officiellement à cause de son absence répétée à des tournois pour lesquels il s’était engagé, mais d’aucuns prétendent qu’on l’a exclu parce qu’il était tout simplement trop bon. Le Sud-Africain est allé jouer en Europe, où il a coiffé quatre Omniums britanniques. Locke était vu comme un génie du coup roulé et c’est à lui que l’on doit la phrase: «Tu frappes un coup de départ pour le spectacle, mais tu joues un roulé pour l’argent.» Les pays où il a remporté des championnats nationaux sont: Canada, Grande-Bretagne (4), Afrique du Sud (9), Irlande, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, France, Mexique, Égypte, Allemagne, Suisse et Australie.

 

 

No.2

Seve Ballesteros, Espagne (13)

Ballesteros détient le record du plus grand nombre de victoires sur le Circuit européen (50) et il a également remporté cinq tournois majeurs. Il était reconnu comme étant un concurrent féroce, en particulier à la Coupe Ryder, et sa maîtrise au jeu d’approche n’a pas encore été surpassée. Ballesteros a conquis des titres nationaux aux Pays-Bas, en France, en Suisse, en Allemagne, en Grande-Bretagne (3), en Suède, en Irlande, en Angleterre, en Espagne, à Dubaï, en Italie, au Japon et au Kenya.

 

No.1

Roberto De Vicenzo, Argentine (16)

De Vicenzo est sans doute resté dans nos mémoires surtout pour avoir signé une carte de score inexacte au Masters de 1968, ce qui lui avait coûté une place en prolongation contre Bob Goalby. Mais l’élégant Argentin était aussi un grand globe-trotter et pendant des décennies, il a gagné presque partout, y compris à l’Omnium britannique en 1967, avant de devenir un des pionniers du Circuit Sénior de la PGA. En tout, De Vicenzo a cumulé 231 victoires professionnelles dans le monde entier, dont les championnats nationaux de 16 pays: Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique, France, Allemagne, Espagne, Argentine (9), Chili, Uruguay, Panama, Mexique, Pérou, Jamaïque, Brésil, Colombie et Venezuela.

 

Peter Mumford est rédacteur en chef de Fairways Magazine. Suivez-le sur Twitter @FairwaysMag