Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Quand la mode épouse la performance

06 MAR 2018

Par Peter Mumford

Quand il est question de souliers de golf, les golfeurs se rangent dans trois camps: ceux qui disent que ça fait partie de leur équipement de golf, ceux qui veulent afficher leurs goûts au chapitre de la mode, et ceux qui ne s’en font pas.

Les passionnés de mode n’en ont que pour le gourou Marty Hackel, qui anime les ondes du Golf Channel de ses descriptions lyriques de tenues colorées combinées à des chaussures bien assorties. Doug Sanders a contribué à la naissance de ce mouvement, dans les années 1950 et 60, quand il se présentait sur les parcours vêtu d’ensembles violets ou verts fluo avec souliers à l’avenant. Plus près de nous, il y a le Britannique Ian Poulter qui possèderait quelques centaines de paires de chaussures pour mettre en valeur ses vêtements de golf aux couleurs variées.

À la veille de la Classique Honda 1990, l’USGA a déclaré illégales les chaussures de golf de John Huston. Le soulier droit était muni d’un coin, inséré à l’extérieur de la semelle, supposément destiné à l’empêcher de trop se décaler à l’élan ascendant. Huston a changé de chaussures et a quand même remporté le tournoi.

Padraig Harrington, lui, est réputé pour ses exigences strictes en matière d’équipement et il a affirmé plus d’une fois que ses chaussures l’aidaient à gagner. Les lecteurs se souviendront peut-être que Harrington a bénéficié pendant un certain temps de la commandite de Hi Tec et qu’il portait alors des souliers de golf à la semelle élargie. Il ne fait aucun doute que ces «pontons» lui procuraient une assise plus stable, même s’ils n’amélioraient pas son look sur le parcours.

Revenons à la question du début: les chaussures de golf sont-elles de l’équipement ou des accessoires de mode?

Bonne nouvelle: aujourd’hui, ce sont les deux à la fois.

Côté mode, les souliers de golf se déclinent en plusieurs styles, genres et couleurs. Qui plus est, nombre d’entre eux se font en version sans crampons, ils se portent aussi bien hors parcours. Il n’y a pas de limite à ce que les créateurs de mode golfique peuvent imaginer, mais je crois qu’il existe une chaussure pour chaque tenue de golf qui se puisse trouver.

L’un des plus grands progrès du design des chaussures de golf a trait au confort. Oubliez les brodequins de cuir rigides qui absorbaient des tonnes d’eau dans la rosée du matin, avant de raidir comme du ciment en séchant au soleil. Les chaussures modernes tirent parti des technologies de pointe, tant pour les matériaux que pour la conception, si bien qu’un style espadrille peut aussi bien se porter sur 18 trous qu’un style plus classique.

Mais qu’en est-il de la performance? Ça dépend de ce que vous recherchez. Étant donné que de nos jours, toutes les chaussures de golf sont confortables, se présentent sous tous les styles et peuvent s’assortir à toutes les tenues, la question est de savoir si elles peuvent vous aider à mieux jouer. Réponse: certainement.

Voilà pour la bonne nouvelle. Le problème est que vous ne saurez pas laquelle vous aidera le plus en consultant simplement un site Web. Bien sûr, ça vous permet de choisir parmi toutes les variations, mais à terme, vous devez les essayer et exécuter quelques élans, voire frapper quelques balles. Vous procurent-elles plus de stabilité? Correspondent-elles à votre style d’élan? Règle générale, les puissants cogneurs souhaitent davantage de stabilité au sol, tandis que les golfeurs à l’élan plus fluide recherchent la souplesse.

Et peu importe que vous soyez de l’école équipement ou de celle de la mode, l’essentiel est de vous assurer que vos chaussures de golf vous donnent confiance sur le terrain.

Voici quelques-uns des nouveaux styles qui nous ont conquis cette année et qui rehausseront votre garde-robe, sinon votre jeu.

Tour S de FootJoy

C’est la chaussure la plus stable jamais conçue par FootJoy. La technologie est aussi impressionnante que l’allure. Cliquez ici pour en savoir plus sur la Tour S.

Tour 360 knit d’adidas

Nouveau venu dans la famille de performance sportive 360 d’adidas, voici la nouvelle tour 360 knit. Tirant profit de la technologie Climastorm pour une protection hydrofuge aérée, ces chaussures de golf pour hommes sont dotées d’une semelle Boost qui retourne l’énergie à chaque élan. Le devant du pied, élargi, améliore le confort et l’ajustement, tandis que la fabrication Primeknit ultralégère ajoute à la stabilité. Cliquez ici pour en savoir plus sur la 360 knit. 

Cool Pro d’Ecco

Cette chaussure est une alliance contemporaine entre la forme et la fonction. Il combine la semelle Spyder-grip, axée sur la performance, à la technologie d’enveloppe GoreTex pour une imperméabilité et une respirabilité accrues.

Biom Hybrid 3 d’Ecco

Une des chaussures de golf les plus confortables se trouve encore améliorée. La nouvelle Biom Hybrid 3 est dotée d’une caractéristique appelée Tri-Fi-Grip. Aux dires du fabricant Ecco, «le nouveaux design de la semelle assure une performance zonale polyvalente grâce à trois segments: un pour la stabilité, un autre pour la durabilité et un troisième pour le soutien rotationnel.» Cliquez ici pour en savoir plus sur la Biom Hybrid 3 d’Ecco.

Lunar Control Vapor 2 PE de Nike

Cette nouvelle chaussure propose une semelle à bande protubérante pour un summum de traction, ainsi que le capitonnage Lunarlon pour le confort de la marche et la technologie Flywire de Nike pour le soutien.

Roshe G de Nike

L’espadrille Roshe de Nike, qui privilégie le confort allégé, un style qui transcende les époques et une polyvalence inégalée, est maintenant offerte en chaussure de golf. La Roshe G combine l’enveloppe de résille emblématique de la collection à une semelle conçue précisément pour le golf et offrant une traction fiable, tout en étant assez durable et souple pour marcher sur n’importe quelle surface hors parcours.

1857 de FootJoy

Fondée en 1857, la compagnie FootJoy rend hommage à ses origines en lançant une collection de vêtements classiques, avec chaussures assorties en cuir et en suède. Fabriquées à la main, ces chaussures sont peut-être dispendieuses, mais tellement évocatrices d’une époque révolue.

Peter Mumford est rédacteur en chef de Fairways Magazine. Suivez-le sur Twitter @FairwaysMag.