Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

LES «NOUVELLES» RÈGLES DU GOLF SONT-ELLES EFFICACES?

25 JUN 2019

On a modernisé les Règles du golf pour améliorer le rythme de jeu, rendre les règles plus faciles à comprendre et faire en sorte que le golf soit plus agréable à jouer. Après six mois, les résultats sont notables.

Par Peter Mumford

On dit souvent qu’en matière de règles, il existe deux sortes de golfeurs: ceux qui suivent les Règles du golf et ceux qui ne les respectent pas.

Et chez ces derniers, il y a deux catégories: les golfeurs qui inscrivent quatre coups sur leur carte quand, en réalité, ils en ont joué cinq, et ceux qui complotent pour contourner, ignorer, modifier ou oublier à dessein certaines règles.

Les infractions touchent toute la gamme des règles, allant du «gimmie» anodin et «mulligan» occasionnel à l’interprétation floue d’un allégement près d’un obstacle et aux six minutes perdues à chercher une balle égarée. Le consensus étant que si tout le monde s’entend pour jouer selon les mêmes règles, alors c’est correct.

Lorsque l’USGA et le R&A ont entrepris de modifier les Règles du golf pour la saison 2019, ils ont pensé à la vaste majorité des golfeurs qui prennent souvent des libertés quand ils jouent et ont décidé de rendre le golf plus facile, plus rapide et plus agréable. Ils se sont dit qu’après tout, le golf est déjà assez difficile à jouer.

Les nouvelles Règles du golf sont entrées en vigueur le 1er janvier dernier et ont immédiatement attiré l’attention sur le Circuit de la PGA quand Bryson DeChambeau et ses collègues ont commencé à exécuter leurs coups roulés sans que le drapeau soit retiré du trou. C’était devenu parfaitement légal, mais étrange à voir, au début. On avait apporté ce changement à la règle parce qu’on estimait que le fait de laisser le drapeau en place n’avantagerait personne et que cela accélérerait le rythme de jeu. Le professeur DeChambeau et le gourou du roulé Dave Pelz questionneraient sans doute le premier argument, mais il n’y a pas de discussion sur le second. On accélère incontestablement le jeu en laissant le drapeau dans la coupe, car plus personne ne doit aller s’occuper du drapeau pour le retirer et le remettre en place après coup.

Les golfeurs avec qui je joue régulièrement ont décidé à l’unanimité de se conformer à cette nouvelle règle dès le début et plus personne n’en parle, c’est un fait acquis. J’en ai parlé à des douzaines de pros de club et ils s’entendent pour dire que 75% des golfeurs qu’ils observent sur le terrain laissent le drapeau dans le trou. On n’a toutefois pas encore assez de données pour dire si la vitesse de jeu s’est améliorée dans l’ensemble.

Deux autres changements ont eu une incidence immédiate sur le golf professionnel, alors qu’on a vu des joueurs pénalisés pour avoir laissé tomber leur balle incorrectement et des cadets s’attarder trop longtemps derrière leur joueur après l’avoir aidé à s’aligner. Rickie Fowler et Adam Scott y ont goûté…

Après avoir laissé tomber leur balle de la hauteur des épaules pendant des années, les golfeurs s’y essaient encore et c’est compréhensible. Laisser tomber la balle de la hauteur des genoux, ça semble malaisé et la plupart des gens ne comprennent pas pourquoi toute hauteur au-dessus du genou est inacceptable. On voit encore de temps à autre un joueur, sur le PGA TOUR, amorcer le geste de laisser tomber sa balle de la hauteur des épaules et se faire rappeler à l’ordre par un cadet ou un spectateur. Bref, on s’habitue petit à petit à la nouvelle règle.

Pour plusieurs, la nouvelle règle relative aux cadets fait maintenant partie de leur préparation au coup. Observez la routine de Webb Simpson et Paul Tesori, par exemple. On dirait un ballet bien chorégraphié: Tesori se place derrière Simpson dans l’axe du coup à jouer, les deux échangent quelques mots, puis Simpson approuve d’un hochement de tête qui signale à Tesori qu’il doit maintenant se retirer. Il lui dit peut-être quelque chose, aussi, mais le mouvement semble automatique et bien réglé.

Cette règle du cadet n’a jamais soulevé de litiges au sein du Circuit de la PGA, encore moins dans la LPGA, même si, au début de l’année, quelques professionnels ont été pénalisés pour le retrait tardif de leur cadet. Les golfeuses semblent s’être adaptées à la nouvelle règle sans aucun problème, mais les cadets ont encore beaucoup plus – trop à mon avis – d’influence sur la prise de décision de leurs joueurs. Pour ce qui est de nous tous, golfeurs du dimanche, on aimerait bien avoir la possibilité d’enfreindre cette règle… Où trouver un cadet?

Le changement de règle qui s’approche le plus de la façon de jouer des simples adeptes comme vous et moi est celle qui permet de configurer le parcours de façon que des zones à pénalité puissent être définies pour la forêt, le désert, les rochers, la jungle, etc. C’est le modèle «tout est latéral» qui dicte la façon de jouer de la majorité d’entre nous. Plus de balles provisoires, plus d’obligation à retourner au tertre – on n’a qu’à situer l’endroit où la balle est entrée dans la zone à pénalité et à laisser tomber une balle dans la zone de dégagement correspondante. Il ne faut cependant pas croire qu’une zone à pénalité, c’est n’importe quoi: celles-ci doivent être clairement indiquées sur le terrain. Mais la nouvelle règle donne assurément plus de marge de manœuvre à cet égard et il en résulte une amélioration du rythme de jeu aussi bien que de l’état d’esprit des golfeurs.

Le temps de recherche des balles perdues est passé de cinq à trois minutes. En cinquante ans de golf, je n’ai jamais vu quelqu’un sortir un chronomètre de sa poche pour compter le nombre de minutes je mettais à chercher mes balles égarées, sauf quand un officiel des règles était présent. On dirait que, d’une façon ou d’une autre, tout le monde sait à peu près quand abandonner les recherches, une décision qui tient à la densité de la végétation, à l’humidité de l’herbe ou à la confusion du golfeur qui ne sait trop où chercher sa balle. L’étiquette veut que les joueurs s’entraident pour trouver les balles perdues. Maintenant, ça prendra moins de temps.

Parmi les nouvelles Règles du golf qui facilitent la vie et ajoutent au plaisir de jouer, il y a aussi:

• Aucune pénalité n’est imposée pour avoir retiré des détritus d’une fosse de sable ou d’une zone à pénalité.
• Aucune pénalité pour avoir réparé les marques de crampons sur un vert – mais quand avez-vous vu des marques de crampon pour la dernière fois?
• Aucune pénalité pour le déplacement accidentel d’une balle sur le vert ou pendant la recherche d’une balle perdue.
• Aucune pénalité pour les coups doubles, malheureusement trop tard pour TC Chen.
• Une nouvelle règle locale permet d’appliquer une procédure généreuse pour laisser tomber la balle avec deux coups de pénalité lorsqu’une balle est perdue ou hors limites.
• Le «golf prêt à jouer» est encouragé en parties par coups.

Tous ces changements aux Règles du golf se retrouvent dans la nouvelle Édition du joueur des Règles du golf. Il s’agit d’une version abrégée du manuel officiel des Règles du golf, écrite en langage plus facile à comprendre. Tout golfeur qui se respecte devrait en avoir un exemplaire dans son sac. Cela pourrait bien vous sauver quelques coups inutiles, un de ces jours.

Peter Mumford est le rédacteur en chef de Fairways Magazine. Suivez-le sur Twitter @FairwaysMag.