Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

UN CANADIEN À ATLANTA

20 AUG 2019

Difficile de dire comment réagir à ce tableau de classement préétabli où s’affichent en ordre décroissant les numéros, de moins dix à la normale. La Coupe FedEx s’est avérée une cible mouvante à mesure qu’elle s’établissait et tâchait de s’imposer face à tous les autres évènements de l’année golfique. Elle n’y est pas encore tout à fait, mais c’est peut-être là son charme à long terme. Un problème en quête de solution, une sorte de «projet» continu – tout le monde aime un projet. Dans l’univers du golf, où le changement n’a jamais vraiment fait le poids face à la tradition, cette exception apporte un vent de fraîcheur – pour quelque temps encore.

Cela dit, il ne fait aucun doute que les 30 golfeurs présents à East Lake ont mérité leur place au tableau de compétition et que l’année 2019 est déjà pour eux un bon cru. Le Championnat du TOUR est la dernière occasion qui leur est offerte d’en faire un triomphe avant de relaxer un peu et d’essayer leur uniforme d’équipe pour la Coupe des Présidents.

Et il se trouve que le Canadien Corey Connors est du tournoi. Tiger n’y est pas. Phil non plus. Et tant qu’à y être, on n’y verra pas Jordan Spieth, Billy Horschel, Ryan Moore, Jim Furyk, Jason Day, JB Holmes, Keegan Bradley… la liste est longue.

Corey Connors, et 29 autres. Cinq d’entre eux prendront le départ à un coup derrière notre Canadien et 20 autres partiront de diverses positions devant lui. Bref, en montant sur le premier tertre jeudi sans avoir frappé un seul coup de plus qu’il ne faut, il est à neuf coups derrière Justin Thomas.

Donc, si l’on peut dire que c’est déjà une bonne année Corey, il ne faut pas sous-estimer à quel point elle pourrait être meilleure s’il trouve le filon magique à East Lake. Ce pourrait même être son apothéose!

Corey a remporté l’Omnium Valero du Texas en avril dernier, et on peut dire que dès lors, sa saison se présentait bien, mais ça ne suffit pas à garantir une place au Tour Championship. Il faut aussi faire bonne figure aux éliminatoires de la Coupe FedEx, et c’est ce que Corey a réussi, contrairement à de nombreux autres champions en 2019. Le premier tournoi de la saison de transition 2018-2019 a été remporté par Kevin Tway. Il n’est pas à Atlanta cette semaine. Cameron Champ, Adam Long, Francesco Molinari, Graeme McDowell, Kevin Na, C.T. Pan – comme nous l’avons souligné plus haut, elle est longue, la liste de vainqueurs qui n’ont pas su convertir leur victoire en présence au Championnat du Circuit cette année.

Alors, si Corey peut à juste titre se féliciter du parcours accompli jusqu’ici, souhaitons que son passage à East Lake sera l’étape qui changera tout dans sa vie et qui placera carrément notre Corey dans le peloton de tête des pros du Circuit de la PGA.

Bonne chance Corey – joue bien.