Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Sac à malices

17 JUL 2018

Vidéo de la semaine

Vous vous souvenez sans doute des imitations désopilantes qu’a faites Conor Moore des pros du PGA TOUR durant le Tournoi des Maîtres, ou encore de ce clip rigolo. Le voici de retour, à l’occasion du British Open :

 

Attention, voici Joaquin!

Échouer un examen n’est généralement pas une bonne nouvelle. Mais pour le Chilien Joaquin Niemann, c’était peut-être une bénédiction déguisée, comme on dit. Le golfeur de 19 ans prévoyait jouer pour l’équipe de l’Université de Floride du Sud cet automne, mais n’a pas réussi son admission à l’école de Division 1 après avoir échoué aux examens obligatoires d’anglais en fin de session. Ce qui a permis au champion amateur latino-américain de joindre les rangs des pros peu après ses débuts à l’Augusta National en avril. Et c’est ce qui pouvait lui arriver de mieux car, deux semaines plus tard, le phénomène d’Amérique du Sud a terminé sixième à l’Omnium Valero du Texas. Ont suivi une É8 au Tournoi sur invitation de Fort Worth en mai et une É6 au Memorial en juin. Ces résultats ont valu à Niemann un laissez-passer de commandite illimité pour le reste de la saison. Et cette ascension aurait suffi pour faire de sa saison de recrue un exploit en soi, mais le jeune homme n’est pas une recrue ordinaire, comme il l’a démontré au Greenbrier il y a deux semaines, lorsqu’il s’est assuré un statut de membre en règle du PGA TOUR jusqu’à la fin de la saison 2018-19 en terminant 5e ex æquo et en se classant au 414e rang des points pour la Coupe FedEx après seulement huit départs sur le circuit! Ce faisant, Niemann rejoint Jordan Spieth et Jon Rahm parmi les rares golfeurs de cette décennie à avoir mérité leur carte du circuit grâce à leurs points FedEx. Voilà donc le Chilien en très bonne compagnie! Et, même si Niemann ne participe pas à l’Omnium britannique cette semaine, on peut parier que son nom apparaîtra régulièrement aux tableaux des grands tournois dorénavant.

 

«Big Mama»

Plusieurs histoires intéressantes se sont déroulées à la Classique Jon Deere la semaine dernière, comme celles de Steven Bowditch embauchant comme cadet un ado de 16 ans choisi au hasard sur Twitter, de Bronson Burgoon jouant un score de neuf sous la normale, à 62, vendredi, et du Canadien David Hearn soupçonné de possible ancrage de son fer droit par les officiels du tournoi. Mais l’histoire de la semaine est survenue du côté des femmes, sans nul doute, lorsque la golfeuse de 79 ans JoAnne «Big Mama» Carner a joué son âge à la première ronde de l’Omnium sénior féminin des États-Unis jeudi. Carner, qui a remporté l’Omnium féminin des États-Unis en 1971 et 1976, était la golfeuse la plus âgée au tableau, mais ça ne paraissait pas quand elle a inscrit quatre oiselets dans sa journée, dont un sur le dernier trou. Après sa ronde, l’aînée a déclaré aux médias qu’elle n’avait pas marché un terrain de golf depuis 2004 et, quand un journaliste lui a demandé si elle s’était préparée au tournoi en allant au gym, elle a répondu, incrédule: «Est-ce que j’ai l’air d’une fille qui fréquente les gymnases?» Malheureusement, en deuxième ronde, Carner a raté le couperet par trois coups, ce qui ne l’a pas empêchée de dire qu’elle comptait revenir l’an prochain pour participer à la compétition.

«Elle a beaucoup fait pour ce tournoi, un atout majeur», a déclaré Laura Davies, qui en était à son premier Omnium sénior féminin des États-Unis et qui l’a remporté par 10 coups. «Au souper, Laura a fait crouler la salle de rire. C’était impromptu. Elle s’est simplement levée et a improvisé un petit discours hilarant. Jouer au golf à 79 ans avec l’espoir de revenir à 80, c’est extraordinaire!»

 

Élan de la semaine

À 3 ans, le petit Preston Cowie mérite le prix du meilleur golfeur pee-wee au monde pour 2018, et il faut reconnaître qu’il a des habiletés golfiques impressionnantes.

 

Coup improbable de la semaine

En plus d’avoir l’un des plus extraordinaires noms du monde golfique, le Thaïlandais Jazz Janewattananond possède les mains les plus douces du circuit. La semaine dernière, alors qu’il se préparait à participer à l’Omnium britannique, le golfeur de 22 ans a démontré à quel point il maîtrisait bien la tête de son bâton dans ce clip Instagram. Admirable!

 

Raté de la semaine

Et de une… deux… trois prises dans la flotte!