Toggle Menu
Sign In

Nouvelles de ClubLink

Table ronde du Championnat de la PGA

08 AUG 2018

Le Championnat de la PGA est souvent considéré comme étant le «quatrième» majeur parce qu’il souffre beaucoup de la comparaison avec les trois autres, et c’est aussi le quatrième au calendrier annuel du PGA TOUR. À compter de 2019, il se jouera en mai. Cela lui donnera-t-il davantage de prestige?

Matt Belacca, PGA, Glendale GC: Difficile de modifier les perceptions, et le simple fait de changer de date n’aidera pas. Je crois que les gens vont toujours le voir 4e de la liste des majeurs, à cause de son histoire. Ce n’est pas Augusta, ça ne se joue pas outremer, et ce n’est pas le championnat national. Mais c’est encore un tournoi majeur, ce qui fait que l’auditoire télé va augmenter et le tableau de compétition va être relevé, mais il sera toujours inférieur aux trois autres.

Andrew George, PGA, King’s Riding GC: Je crois que c’est la date qui en fait le 4e majeur. C’est la fin de l’été et les téléspectateurs profitent de leurs derniers jours de vacances, ils sont eux-mêmes au golf, peut-être, et ça explique le manque d’intérêt. Je ne dis pas que ça n’arrive pas à l’US Open ou à l’Omnium britannique, mais le fait qu’on ramène le tournoi plus tôt dans la saison de golf nord-américaine va sûrement attirer l’attention et aussi, espérons-le, confirmer son identité de tournoi majeur, et pas seulement de 4e majeur.

Scott Johnson, PGA, Kanata G&CC: Je pense qu’on a longtemps dit que c’était le 4e majeur parce qu’il arrivait quatrième au calendrier de la saison, et aussi parce qu’il donne l’impression de présenter un tableau de compétition moins relevé que les autres. Mais ce n’est pas toujours le cas, car 48 des 50 meilleurs golfeurs au monde y jouent, cette semaine. Pour relever sa stature, je crois que les joueurs devraient se montrer plus proactifs et dire à tout le monde qu’il se classe au même rang que les trois autres. Je parie que si l’on pouvait demander à Arnold Palmer ce qu’il pense du Championnat de la PGA, il aurait sûrement son mot à dire, étant donné que c’est le seul qu’il n’a jamais remporté.

Chris McNair, PGA, Emerald Hills GC: C’est une excellente idée de déplacer le Championnat de la PGA, non seulement pour la compétition elle-même, mais pour toute la série des majeurs, qui doivent être les moments forts de la saison. Le quatrième de la saison se doit d’être une grande finale qui mobilise l’attention de la communauté golfique mondiale. Et l’Omnium britannique est l’évènement par excellence pour incarner ça. Dorénavant, le Championnat de la PGA sera une étape importante et un précédent logique aux omniums des États-Unis et de Grande-Bretagne, plutôt qu’un atterrissage en douceur. Le Tournoi des Maîtres a sa propre aura, unique parmi les autres majeurs, alors n’en parlons pas.

Brad Sewards, PGA, Wyndance GC: Même si le changement de date rend l’évènement plus pertinent, il sera toujours le 4e en ordre d’importance. J’aime bien regarder le Championnat de la PGA à la télé, et les gagnants se retrouvent tous au Temple de la renommée, mais je n’y ressens pas la même effervescence qu’aux trois autres majeurs. 

 

On avait bon espoir que Tiger Woods, en tenant brièvement la tête du peloton dimanche à Carnoustie, serait prêt à gagner comme avant. Son jeu au Championnat WGC Bridgestone semble dire autre chose. Que pensez-vous du jeu de Woods en ce moment? Le croyez-vous prêt à une victoire majeure?

Belacca: Je n’ai jamais été un grand admirateur de Tiger, mais je sais qu’il fait grimper la cote partout où il joue, et c’est bon pour le golf. Il retrouve par moments son génie d’autrefois, par flashes, mais je ne le trouve pas assez constant pour garder le rythme sur quatre rondes, surtout face à la concurrence grandissante des plus jeunes. Personnellement, je ne crois pas que le Tigre va gagner le Championnat de la PGA.

George: Je ne vois rien chez Woods qui me dise qu’il est prêt à remporter un tournoi majeur. Après ce week-end décevant à Firestone, on dirait qu’il a de la difficulté à tenir quatre rondes de suite. Avec la pression accrue d’un championnat majeur, face à des gars comme Dustin Johnson et Justin Thomas qui jouent du golf de première classe, je ne crois pas que Tiger sera menaçant dimanche à Bellerive.

Johnson: Son récent retour au jeu a été remarquable. Quand on pense à sa situation il y a un an, de le voir toucher la tête du tableau à l’Omnium britannique signifie, je l’espère, qu’il s’approche d’une victoire. Mais je crois qu’il va devoir remporter un tournoi ordinaire avant de s’attaquer sérieusement à un majeur. Ne serait-ce que pour se redonner la sensation de la victoire.

McNair: Le jeu du Tigre est pas mal bon, ces temps-ci, et chaque moi, il atteint de nouveaux paliers. Mes tripes me disent qu’il est en train de cocher sa liste de contrôle des différents éléments du golf et qu’il s’approche d’une liste complète. Il est très systématique, il adore les processus du jeu et mentalement, c’est un géant.

Sewards: Je l’ai déjà dit et je le répète, Tiger va gagner à nouveau et il va remporter un autre titre majeur. Un point, c’est tout.

 

Qui voyez-vous remporter le Championnat de la PGA et qui serait votre outsider coup de cœur?

Belacca: Cette semaine, je reste fidèle à mon préféré: Rory McIlroy. Il a bien joué à Carnoustie, fait trois belles rondes à Firestone. S’il arrive à maîtriser le fer droit, il a de bonnes chances. Pour ce qui est de mon coup de cœur, bien qu’il ne soit pas vraiment un outsider, je pense à Tommy Fleetwood. Il joue avec constance le meilleur golf de la planète et cette semaine pourrait être la sienne.

George: Quand Justin Thomas est en feu, il brille ordinairement pendant quelques semaines. J’aimerais qu’il réussisse à défendre son titre de champion de la PGA. Ian Poulter a atteint la tête de quelques tableaux durant la saison. Il n’a pas pu terminer la semaine dernière à Firestone, mais c’est mon choix de vainqueur inattendu.

Johnson: Difficile de penser que Francesco Molinari ne saura pas profiter de son triomphe à l’Omnium britannique, mais je sens que Dustin Johnson a de bonnes chances, lui qui a très bien joué à l’Omnium canadien RBC, puis au Championnat WGC avec une belle finale après une dernière ronde magistrale. Mon favori est Rickie Fowler, cependant. Il est dû pour un titre majeur.

McNair: Dustin Johnson devrait gagner, non? Chaque tournoi lui appartient, s’il ne l’échappe pas. Je fonde encore des espoirs sur une victoire de Rickie Fowler, mais je suis près de passer à un autre.

Sewards: Mon choix comme prochain champion de la PGA est Justin Rose. Il a livré un beau combat en Gande-Bretagne et il est au sommet de sa forme. Mon outsider de préférence est Sergio!!!